L'anneau magique est un ensemble de sites Internet d'artistes liés les uns aux autres sous la forme d'un anneau, de manière totalement décentrée et transparente. Issu du Web des années 90, ce format appelé autrefois Webring ( « anneau du Web » ) a été exhumé et repensé dans son mode de navigation à l'occasion d'un projet de recherche mené en école d'art en France et à l'étranger. Cette page est la seule trace visible de l'anneau magique. Naviguer au sein de cette communauté requiert un geste magique : tourner la souris dans le sens des aiguilles d'une montre pour afficher la carte de l'anneau ( ).

Dans l'imaginaire collectif l'anneau symbolise le lien et la communauté. Il est le signe d'une alliance ; de deux êtres (la bague au doigt), de familles conjuguées (les nœuds borroméens) ou de continents (les anneaux des jeux olympiques). L'anneau réunit en même temps qu'il isole en scellant une union, un emblème radial et radical. La force de l'anneau est donc controversée, capable du meilleur et du pire. L'idée de communauté traverse l'histoire d'Internet et porte en elle cette ambivalence en étant associée à des projets pharaoniques et philanthropiques (le logiciel libre) mais aussi au complot (la fomentation des attentats du 11 septembre). Aujourd'hui, l'idée de communauté sur Internet est incarnée par les réseaux sociaux du Web 2.0. Ce n'est ni un rêve ni un cauchemar mais un commerce qui transforme les liens hypertextes et les liens humains en produits monnayables. À l'inverse de Facebook, Twitter et consorts qui capitalisent les ressources des utilisateurs sans garantir de savoir les préserver mais en se réservant le droit d'en garder une copie pour de futurs investissements, l'anneau magique n'héberge rien, demeure invisible et confie son destin au hasard.


L'Anneau Magique